Pour comprendre le houblon, il faut aussi regarder la météo !

La mise au fil est achevée, le houblon pousse maintenant depuis plusieurs semaines pour tutoyer les quatre mètres... C’est malheureusement à ce stade que la grêle s’est abattue sur le village de Truchtersheim, où nous cultivons plusieurs variétés*. C’est ainsi que 20 hectares sur les 431 plantés cette année sont rudement touchés : il ne nous reste plus que les lianes pour pleurer...

 

*Aramis, Strisselspalt, Columbus, Fuggle, Mistral, Tradition, Triskel

 

Un champ touché par la grêle (Photo 05/2016, Comptoir-Agricole)

 

Avec une météo à forte pluviométrie (92 mm) au mois d’avril – 2 fois la moyenne sur les dernières années – qui rendent d’autant plus difficile le travail du sol. Avec des températures douces en mai, nous craignons un fort développement de maladies (mildiou et d’oïdium).

Nos planteurs sont sur la brèche : les risques sont connus, la situation est gérée avec l’appui du service technique de la Coopérative.

 

 

L’aspect positif : le houblon pousse vite, le houblon pousse fort !

 

Ici, le Strisselspalt, vigoureux



Philippe MARTIN